Publication: Panorama Européen de l'utilisation du numérique pour la sensibilisation à l'opéra, à la musique et à la danse

2015

Comment le spectacle vivant, un art défini par la coprésence entre un artiste et un public, peut-il s’adapter à une consommation culturelle qui passe principalement par le support d’un écran ? Comment peut-il encore toucher des spectateurs dont l’attention est rivée au quotidien sur des écrans lorsque la première règle à l’entrée d’une salle de spectacle reste l’extinction de ces écrans ? Comment cette suprématie des écrans influence-t-elle la relation entre arts, artistes, institutions et publics ? Comment le numérique et les nouvelles technologies modifient le travail des médiateurs, des services d’éducation, de relation aux publics, de développement des publics ? Quelles sont les innovations mises en place par les institutions pour attirer de nouveaux publics, renouveler leur lien avec leur public ou améliorer la qualité et l’attractivité des activités proposées ?

A l’occasion des journées Culture Num le 9 juillet 2015 à Aix-en-Provence, RESEO, le réseau européen pour la sensibilisation à l’opéra, la musique et la danse, a cherché à apporter des éléments de réponses à ces questions. Nous avons alors interrogé nos membres – plus de 90 institutions de spectacle vivant dans 25 pays d’Europe et d’ailleurs – sur les stratégies de communication numériques mises en place par les services de médiation, mais aussi sur leurs projets éducatifs et de sensibilisation des publics utilisant activement les nouveaux médias. De cette étude, ressortent quatre observations de l’impact du numérique sur le travail des services éducatifs et la nature de leurs relations avec les publics :

  • l’importance prise par les réseaux sociaux dans la stratégie de communication des institutions et l’impact de cette généralisation sur la forme et le fond des contenus diffusés;
  • l’évolution des ressources pédagogiques avant-spectacles mises à la disposition des enseignants et des familles pour qu’ils puissent se préparer à assister à une représentation;
  • l’affranchissement géographique, temporel et matériel de l’œuvre rendue possible par le numérique, qui déplace l’expérience de spectacle vivant hors du lieu de la représentation;
  • l’accent mis sur la participation du public qui est maintenant activement impliqué aux différents stades d’une production, à la vie de l’institution ou à la création musicale.

Ces observations sont le fruit de la mise en perspective d’exemples concrets de projets de médiation numérique avec des études et des rapports européens et nationaux sur l’impact du numérique sur les pratiques culturelles, l’éducation, l’interaction avec l’art, le développement des publics, ou les comportements des jeunes générations, etc.

Documents: 

Project type: